La boucle de rétroaction entre pairs : 10 façons de créer des équipes qui se soutiennent mutuellement

Écrit par: l'équipe de contenu Officevibe
Publié le: 22 mars 2022 |  Temps de lecture: 10m

Les boucles de rétroaction par les pairs attirent de plus en plus l’attention des chefs d’entreprise avisés, et ce n’est pas étonnant. En effet, ces derniers temps, nous avons assisté à un changement radical dans la façon dont les gens travaillent.

Il n’y a pas si longtemps, le travail en équipe dans un bureau était une évidence pour la plupart des cols blancs. Aujourd’hui, de nombreuses personnes passent beaucoup moins de temps au bureau, voire travaillent à distance à plein temps.

Cette nouvelle approche du travail présente de nombreux avantages, mais les managers doivent également être conscients de ses inconvénients. Les employés peuvent se sentir isolés et déconnectés de leurs collègues en raison de la diminution des interactions humaines.

La communication devient transactionnelle plutôt qu’interpersonnelle. En conséquence, l’esprit d’équipe, si important, peut souffrir de l’absence d’un moyen de fournir un retour d’information.

Il s’agit d’un défi croissant pour les organisations de toutes tailles.

Selon les données d’Officevibe sur les commentaires des employés, plus d’un tiers des employés estiment ne pas être suffisamment reconnus pour leurs efforts. Ils disent que leurs réalisations passent inaperçues et que les commentaires portent principalement sur les aspects négatifs de leur travail.

Heureusement, il existe une solution. La mise en œuvre d’une boucle de rétroaction par les pairs est un moyen éprouvé et efficace de résoudre ce problème. Une boucle de feedback par les pairs aide à reconstruire l’esprit communautaire et permet aux employés de partager avec leurs collègues.

À quoi ressemble une boucle de retour d’information entre pairs ?

Vous connaissez peut-être déjà la boucle de feedback manager/employé, qui facilite la communication bidirectionnelle entre les chefs d’équipe et les membres. Une boucle de rétroaction entre pairs fonctionne de manière similaire, mais relie les collègues au sein d’une équipe.

Avec une boucle de rétroaction en place, les employés peuvent partager leurs idées, opinions, victoires et suggestions avec les autres membres de leur équipe. Une plus grande reconnaissance de leurs efforts entraîne une plus grande motivation, un engagement accru et une meilleure productivité.

Les membres de l’équipe se donnent continuellement du feed-back afin que chacun puisse apprendre et s’améliorer. C’est un excellent moyen de favoriser la confiance et la collaboration, en remplaçant l’isolement par un sentiment d’appartenance.

Un exemple simple de boucle de rétroaction entre pairs serait une réunion d’équipe hebdomadaire, en personne ou par vidéo. Les employés sont encouragés à reconnaître dans la discussion les petites victoires remportées par leurs collègues au cours de la semaine. Ce renforcement positif régulier contribue à renforcer l’esprit d’équipe et à maintenir la motivation de chacun.

Recherchez les occasions de reconnaître les petites victoires tout au long de la semaine avec vos employés.

10 façons d’instaurer une culture constructive de la boucle de rétroaction entre pairs

Dans un environnement de travail moderne et en constante évolution, vous devez être proactif et créer un environnement où la boucle de rétroaction entre pairs peut prospérer. Cela peut sembler un défi, mais ce n’est pas aussi difficile que vous le pensez.

La façon dont vous obtenez le feedback des employés fait une différence. Voici donc 10 suggestions simples pour encourager une meilleure communication entre pairs dans votre organisation.

1. Définir un processus de feedback pour votre équipe

Bien que le recours à un processus informel de feedback par les pairs puisse sembler tentant, c’est l’approche la moins efficace. Inévitablement, certains employés feront entendre leur voix, tandis que d’autres garderont leurs pensées et leurs opinions pour eux.

Une boucle de feedback entre pairs ne peut fonctionner efficacement que si chaque membre de l’équipe se sent autorisé à contribuer. La contribution a beaucoup plus de chances de se produire si vous définissez un processus simple à suivre par votre équipe.

Il existe de nombreuses façons de mettre en œuvre des boucles de rétroaction. Vous pouvez opter pour une approche informelle, où les membres de l’équipe discutent de sujets au cours d’une conversation ou par le biais d’un groupe de discussion en ligne.

Une technique moins formelle fonctionne, mais sa nature non structurée fait que vous ne tirerez peut-être pas le meilleur parti de cette approche. Vous pouvez passer à côté d’une grande partie du feedback utile qu’un système plus organisé peut apporter.

Une meilleure solution consiste à créer un canal de feedback dédié, en utilisant une solution telle que l’outil de feedback des employés d’Officevibe. Cela vous permet de recueillir facilement les commentaires des employés, où qu’ils se trouvent. Grâce à des enquêtes Pulse rapides, vous pouvez recueillir des informations exploitables et assurer un suivi avec des questions ouvertes. Comme les employés peuvent exprimer leur opinion de manière anonyme, vous obtenez un retour honnête qui va droit au but.

2. Formez votre équipe

Il ne sert à rien d’investir du temps et des efforts dans la création d’une boucle de rétroaction entre pairs si personne ne sait comment l’utiliser. C’est l’une des raisons pour lesquelles un outil de feedback intuitif constitue un excellent choix.

Mais quel que soit le système que vous utilisez, prenez le temps de montrer à votre équipe comment tirer parti de cette opportunité. Expliquez pourquoi vous voulez plus de retours d’information et pourquoi il est vital pour eux de partager leurs opinions et leurs suggestions avec leurs collègues. Montrez que le système n’est pas une perte de temps supplémentaire, mais une réelle opportunité d’améliorer le travail d’équipe et la satisfaction au travail.

Plus important encore, montrez-leur comment améliorer leur capacité à donner et à recevoir du feedback. Apprenez à votre équipe ce qui a de la valeur et ce qu’il faut éviter. Donnez des exemples de bons commentaires d’employés et des conseils sur ce qu’ils doivent éviter. Un peu d’éducation contribuera grandement à améliorer les résultats.

3. Faire du feedback constructif une priorité essentielle

Un programme de feedback par les pairs vise à améliorer la façon dont les membres d’une équipe travaillent ensemble. Mais, bien sûr, cet objectif est difficile à atteindre si l’environnement se transforme en une culture de la critique et du rejet de la faute.

N’oubliez donc pas de concevoir votre système de manière à donner la priorité aux commentaires constructifs. Les employés doivent comprendre que le but n’est pas de pointer du doigt mais plutôt de trouver des solutions ensemble. Les membres de l’équipe doivent se sentir en sécurité pour partager leurs préoccupations ou recevoir des commentaires.

4. Trouver le bon équilibre

Si le feedback constructif est le « Saint Graal » à atteindre, il n’est pas tout. Inévitablement, les questions soulevées couvriront tout le spectre, du très négatif au très positif.

Vous devez vous assurer que tous ces commentaires sont pris en considération. Bien que ces préoccupations négatives puissent être troublantes, vous ne pouvez pas vous permettre de les balayer sous le tapis. Essayez donc de trouver le juste milieu : encouragez les critiques constructives tout en tenant compte des commentaires moins positifs.

5. Veillez à ce que les responsables s’engagent également

Les boucles de retour d’information entre pairs, bien sûr, impliquent que les membres de l’équipe communiquent entre eux au même niveau. Mais les managers ont toujours un rôle central à jouer pour que le processus fonctionne. Il s’agit d’un travail d’équipe où chacun doit être impliqué.

Toutes les boucles de rétroaction commencent et se terminent avec le management. Qu’il s’agisse de définir le processus au début ou de s’assurer que le retour d’information est pris en compte à la fin, les managers jouent un rôle crucial dans la réussite des boucles de retour d’information entre pairs.

6. Soyez créatif

Votre système de feedback par les pairs doit s’adapter naturellement à votre organisation. Ainsi, même si vous utilisez des outils automatisés pour gérer le processus, vous souhaiterez peut-être apporter des modifications. Soyez créatif dans votre mise en œuvre, en ajoutant des fonctionnalités qui fonctionnent pour votre équipe ou en supprimant celles qui ne fonctionnent pas.

Par exemple, vous pouvez trouver que la création d’une routine de « vendredi du feedback » est un moyen efficace de promouvoir l’engagement des employés envers le système de feedback. C’est un excellent moyen pour les employés de terminer la semaine de manière positive, en partageant leurs idées avec leurs collègues avant la pause du week-end.

7. Encouragez les réactions honnêtes

Parfois, le retour d’information entre pairs soulève des préoccupations négatives concernant le fonctionnement de l’organisation ou de la direction. Ce n’est pas grave… chacun doit se sentir capable de donner un avis honnête sur les problèmes qui se posent.

L’équipe de direction doit toujours être disposée à examiner les questions qui se posent – donner un retour d’information et exposer les problèmes au grand jour signifie qu’ils peuvent être abordés et résolus. C’est toujours mieux que de laisser les problèmes s’envenimer – ou de simplement espérer qu’ils disparaissent ! Les employés doivent également être prêts à recevoir des commentaires, même si ce n’est pas toujours ce qu’ils veulent entendre.

8. Viser l’amélioration continue

Le grand avantage d’utiliser un système en boucle est qu’il rend possible une amélioration continue. Ainsi, la résolution d’un problème peut n’être que le début du processus de changement. Avec l’aide du feedback des pairs, il peut être possible de transformer un point négatif en un atout pour l’organisation.

Pour y parvenir, visez une culture axée sur l’innovation et l’amélioration permanentes. Après tout, pourquoi se contenter de ce qui est bon quand quelque chose peut être génial, voire fantastique ? Ce n’est pas un hasard si les entreprises réputées pour leur culture créative, comme Apple et Google, comptent parmi les plus prospères de l’histoire.

9. Créer un retour d’information actionnel

Il ne suffit pas de soulever des préoccupations ou de suggérer des idées. Une boucle de rétroaction entre pairs ne donnera rien si vous ne prenez pas de réelles mesures en conséquence.

Concevez donc votre processus de manière à ce que le retour d’information suggère des actions, et mettez-les en œuvre ! Si vous y parvenez, vous accélérerez considérablement le succès du programme. La mise en œuvre de petits changements aura beaucoup plus d’impact qu’une grande idée qui ne voit jamais le jour.

10. Répétez le processus régulièrement

La véritable valeur du feedback des pairs se révèle lorsque le processus devient une partie intégrante de la routine de l’organisation. C’est alors que l’on commence à constater des améliorations exponentielles des performances et des résultats.

Concevez donc votre programme de feedback pour qu’il fasse partie intégrante de vos processus d’entreprise. Vous obtiendrez ainsi un retour considérable sur le temps et l’argent investis.

Le retour d’information entre pairs favorise la confiance et la collaboration.

Les entreprises qui déploient des boucles de rétroaction de pair à pair peuvent obtenir des résultats transformationnels. Les résultats que vous pouvez obtenir sont énormes par rapport à l’effort nécessaire pour les mettre en place.

Un système bien conçu contribuera à instaurer la confiance entre les employés, en leur offrant une option valable pour exprimer leurs points de vue et être entendus. Il s’agit également d’un excellent outil de collaboration d’équipe qui peut produire des idées novatrices qui changent votre façon de travailler. Qui sait quels concepts imaginatifs votre équipe pourrait proposer !